Le goût du sucre

J’avais écrit ce texte, en plusieurs fois, en plusieurs années, sans me dire qu’un jour j’en ferais un film, je n’imaginais pas faire des films un jour à cette époque.
Et puis, ce fût le moment, je l’ai réalisé dans un élan, dans une envie, un besoin de le faire à ce moment précis. Je ne savais pas où j’allais, j’avais des images, des idées, des sensations, et puis de tout cela est né ce film, au montage. C’est là que j’ai compris ce que je racontais.

Ce film a été projeté au Festival du film français d’Ohrid en 2012, ainsi qu’au Festival du Film artisanal et audacieux de Joyeuses au même moment, où il a reçu le prix de l’originalité.